Rechercher

Hypnose & hype : pour une mode durable

𝘔𝘰𝘥𝘦 : 𝘮𝘢𝘯𝘪𝘦̀𝘳𝘦, 𝘩𝘢𝘣𝘪𝘵𝘶𝘥𝘦 𝘤𝘰𝘭𝘭𝘦𝘤𝘵𝘪𝘷𝘦 L’hypnose est à la mode. Elle est pratiquée dans les hôpitaux et adoubée par la médecine dans les cadres du traitement de la douleur ( hypno-analgésie ) et de l’anesthésie ( de l’assistance des soins et examens à l’hypno-sédation au bloc opératoire ). Elle est pratiquée en ville et dans les campagnes, en cabinet et à domicile, sur scène et dans l'intimité. Elle est de prisée par ceux d’entre nous empesés de peurs, d’anxiété, de manies qui les dérangent, d’accidents de la vie qui les démangent, d’absences qui rendent parfois la vie étrange.


Elle est cool voire 𝘧𝘢𝘴𝘩𝘪𝘰𝘯 : l’hypnose est de plus en plus visible dans les médias, plus uniquement par sa (boule à ) face(tte) « spectacle ». Des célébrités se félicitent à demi-mots de s’y être employées : sportifs, comédiens, entrepreneurs, musiciens, dirigeants, musiciens, inventeurs…



𝘔𝘰𝘥𝘦 : 𝘮𝘢𝘯𝘪𝘦̀𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘰𝘶 𝘥’𝘢𝘨𝘪𝘳 ; 𝘧𝘢𝘯𝘵𝘢𝘪𝘴𝘪𝘦 L’hypnose se frotte et se combine à d’autres pratiques pour en créer de ( presque ) nouvelles entités : sophrologie, PNL, spiritualité, méditation… Un exemple avec le NSDR : Non-Sleep Deep Rest, mêlant yoga nidra et hypnose. En résumé : s’allonger, écouter une voix vous guider dans un scan corporel ciblant les tensions, accentuant l’attention sur la respiration pour atteindre un état de calme et de focus appuyés.


On peut aussi déguster du vin sous hypnose, jouer à un escape game sous hypnose, voir un film dans une salle de cinéma sous hypnose, randonner sous hypnose, créer sous hypnose…

Et tellement d’autres à inventer ( ou pas ).



𝘔𝘰𝘥𝘦 : 𝘶𝘴𝘢𝘨𝘦 𝘱𝘢𝘴𝘴𝘢𝘨𝘦𝘳 𝘲𝘶𝘪 𝘥𝘦́𝘱𝘦𝘯𝘥 𝘥𝘶 𝘨𝘰𝘶̂𝘵 𝘦𝘵 𝘥𝘶 𝘤𝘢𝘱𝘳𝘪𝘤𝘦

Pour que l’hypnose soit là pour durer dans une vie, on pourrait être tenté de retrouver en elle une certaine aura, départie de mystique mais pas complètement dénuée de magie. En tout cas d’inédit.


Une séance d’hypnose n’est pas anodine : il s’agit d’un moment singulier, d’une de ces expériences qui marquent, qui laissent une empreinte, qui ouvrent des accès, qui transforment certaines réalités.



𝘔𝘰𝘥𝘦 : 𝘥𝘶 𝘭𝘢𝘵𝘪𝘯 modus : « mesure »

Pour que cette « magie » opère, il faut qu’un lien se crée au sein de cette sphère.

Voici quelques pistes inspirées d’un praticien chevronné ( Ran Anbar ) sur les « signes » à repérer chez votre hypnothérapeute :

~ vous écoute avec attention - sans se laisser noyer par un flot d’informations,

~ fixe avec vous des objectifs en début de séance ou d’accompagnement,

~ s’ajuste au fil des séances à vos demandes et attentes spécifiques,

~ stimule vos attentes positives et vos envies de changement

~ en accord avec vous, vous emmène à la recherche les origines de vos symptômes,

~ garde son sang-froid et ne vous juge à aucun moment

~ ne fait pas excès des histoires personnelles et des métaphores éloignées de vos intérêts ou de votre propre imaginaire.


Pour que l’hypnose soit là pour durer à l’échelle d’une société, d’un monde, l’hypnose est de plus en plus étudiée et de mieux en mieux conceptualisée.


Démystifiée pour le meilleur - mais pas sans heurts.

Ré-enchantée pour que le mystère que le mystère demeure - au moins pour les rêveurs…


𝐿𝑎 𝑚𝑜𝑑𝑒 𝑠𝑒 𝑑𝑒́𝑚𝑜𝑑𝑒, 𝑙𝑒 𝑠𝑡𝑦𝑙𝑒 𝑗𝑎𝑚𝑎𝑖𝑠.

𝐶𝑜𝑐𝑜 𝐶ℎ𝑎𝑛𝑒𝑙



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout