Rechercher

Hypnose & propagande : ne prenez pas les armes

Dernière mise à jour : 21 févr.

Propager une information. Mais pourquoi ? Quelle intention derrière ? Pour le seul amour du partage des idées ? Pour communiquer, un basic pour 𝘏𝘰𝘮𝘰 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘶𝘯𝘪𝘤𝘢𝘯𝘴 ? Pas tout à fait. La propagande (𝘱𝘳𝘰 + 𝘱𝘢𝘨𝘦𝘳𝘦) vise à répandre, perpétuer, faire durer. Telles des graines plantées pour qu'elle se reproduisent. Aucun mal à cela dans l'absolu. Prenez un presse-purée. Un objet neutre en soi, et plutôt utile si l'on prévoit de se régaler d'une purée de choux de Bruxelles. Mais la fonction de tout objet peut être dévié de son objectif initial - c'est là toute la créativité de l'humain, entre autres animaux. Un honnête presse-purée peut donc se transformer en terrible accessoire meurtrier. Prenez l'hypnose. Une pratique plutôt très orientée vers un mieux-être dans le cas de l'accompagnement, de l'hypnothérapie, de l'auto-hypnose. Mais les intentions peuvent être détournées vers des objectifs bien moins souhaitables. Les techniques hypnotiques peuvent donc se transformer en manipulations critiquables, voire détestables. « 𝐿𝑎 𝑠𝑒𝑢𝑙𝑒 𝑐ℎ𝑜𝑠𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑠𝑡𝑎𝑏𝑙𝑒, 𝑐'𝑒𝑠𝑡 𝑙'𝑒́𝑚𝑜𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑡 𝑙𝑎 ℎ𝑎𝑖𝑛𝑒. » Adolf Hitler Le caractère permanent de la haine est peut-être discutable - bien qu'elle redevienne très régulièrement à la mode, c'est presque un indémodable, comme les escarpins, le blouson en cuir noir ou le presse-purée).
 Celui de l'émotion ne l'est pas. Matraquage publicitaire et campagnes virales, propagation médiatique, grands raoûts politiques, prosélytismes de toutes fois - pas seulement des zélotes, pas seulement des religieux. Les mécanismes sont partout les mêmes et font intervenir une masse de rouages émotionnels. Répétition, simplicité voire simplification, esthétique forte. Concrètement : films, porte-voix et haut-parleurs, cadeaux, drapeaux, affiches, vidéos, meetings, happenings, sponsoring, astroturfing, shadowing, ghostwriting, curling... Même pour les mêmes. À propos de la propagande nazie, pour le bien prénommé historien Aristotle Kallis, on « 𝑛𝑒 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑙𝑜𝑏𝑜𝑡𝑜𝑚𝑖𝑠𝑒𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑠𝑜𝑐𝑖𝑒́𝑡𝑒́ 𝑚𝑜𝑑𝑒𝑟𝑛𝑒 𝑒𝑡 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑙𝑒𝑥𝑒 𝑒𝑛 𝑢𝑛 𝑝𝑒𝑢 𝑚𝑜𝑖𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑑𝑖𝑥 𝑎𝑛𝑠 »". https://www.geo.fr/voyage/propagande-nazie-un-peuple-sous-hypnose-161391 Des graines ne germent que sur un sol soit suffisamment fertile... ou boosté aux intrants. On peut semer en hypnose des graines de choux de Bruxelles pour vendre de la purée. On peut aussi semer des graines de plaisir et de curiosité.

Imaginez. Un monde où une contre-propagande ne reposerait plus sur un quoiqu'il en coûte guerrier. Plutôt q'un combat de tous les instants contre les envahisseurs d'esprits de tous bords, lutte perdue d'avance quand les bords se confondent et se renforcent mutuellement. Sauf à se tenir éloigné du monde physiquement ( heureux les exilés volontaires et les débranchés ) ou par quelque substance ( malheur à ceux qui s'y perdent ) Bien plutôt, imaginez une contre-propagande curieuse et amusée quand elle repère la propagande. Et amusante lorsqu'elle y répond. Pour un effet décalé et la confusion qui en naît, rien de mieux pour désarçonner, voire désamorcer. Les parodies sont beaucoup plus efficaces pour dénigrer l'adversaire et renforcer l'adhésion, y compris des indécis. Une certaine élégance voudrait qu'elles se limitent à des attaques 𝘢𝘥 𝘩𝘰𝘮𝘪𝘯𝘦𝘮 (sur la fonction, les idées) plutôt qu'𝘢𝘥 𝘱𝘦𝘳𝘴𝘰𝘯𝘢𝘮. Une certaine stratégie aussi : les attaques puériles ne font pas long feu ou au contraire attisent le feu des partisans adverses. Mais à l'humour, on ne peut répondre au même niveau que par l'humour. Alors des graines sont semées. Reste à entretenir le sol.... Mangez des choux (de Bruxelles) Au lieu de suivre les vents (surtout les moins odorants), créez votre propre élan. Et dites oui à la permaculture des esprits, sI le coeur vous en dit.




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout